spot_img

Pandora et la norme ERC-404

Qu’est-ce que la norme ERC-404?

L’industrie des NFT est en pleine effervescence avec l’introduction des ERC-404, une norme innovante qui facilite la conversion entre les NFT et les jetons fongibles, alliant ainsi unicité et liquidité. Le projet Pandora a mis en avant cette idée en lançant la norme ERC-404 la semaine dernière. Ce projet comprend une série de 10’000 NFT qui correspondent à 10’000 jetons PANDORA, émis selon la norme ERC-20 d’Ethereum.

L’achat d’un jeton PANDORA à partir d’un pool de liquidité entraîne la création d’un NFT unique nommé Réplicant. Ce processus associe le jeton fongible à un actif numérique unique, doté de caractéristiques distinctives. Si le détenteur choisit de vendre son jeton PANDORA, le NFT lié est éliminé de manière permanente de la circulation.

Un NFT Repliquant

En outre, l’ERC-404 introduit une notion de semi-fongibilité par une interaction dynamique entre le jeton fongible et son équivalent non fongible. En particulier, le transfert d’un jeton PANDORA entre portefeuilles provoque une régénération du NFT Réplicant associé, lui conférant de nouvelles caractéristiques. Ce mécanisme fusionne l’unicité des NFT avec la liquidité des jetons fongibles.

La structure de l’ERC-404 autorise également la création ou la destruction de NFT basée sur la possession des jetons PANDORA, facilitant ainsi les transactions fractionnées. Cela signifie que les utilisateurs peuvent réaliser des transactions avec des fractions de jeton PANDORA et, par extension, des fractions du NFT correspondant.

Depuis son lancement le 2 février, cette norme NFT expérimentale et non vérifiée a généré un volume de transactions d’environ 95 millions de dollars en deux semaines. Le jeton PANDORA a connu des fluctuations, perdant 55% de sa valeur en une semaine depuis son pic du 9 février à plus de 32’000$.

Avis et critiques de l’ERC-404

Après le succès de l’ERC-404 de Pandora, d’autres développeurs ont exploré des jetons semi-fongibles. Critiquant l’ERC-404 pour son non-respect des normes existantes, son inefficacité et ses défaillances dans certains cas extrêmes, un groupe de développeurs a lancé la norme DN-404. Cette dernière vise à permettre la fractionnalisation des NFT tout en respectant les normes Ethereum ERC-20 et ERC-721.

Toutefois, ni l’ERC-404 ni le DN-404 n’ont été officiellement reconnus par la Fondation Ethereum comme normes de jeton, en attente d’une proposition d’amélioration d’Ethereum (EIP).

Au-delà de l’engouement commercial, les normes de type 404 présentent un potentiel considérable. Les NFT, traditionnellement confrontés à des problèmes de liquidité, pourraient bénéficier d’une plus grande fluidité grâce à la possibilité d’être échangés par fractions. De plus, le mécanisme de régénération activé par le transfert d’un 404 d’un portefeuille à l’autre pourrait ouvrir de nouvelles perspectives, notamment dans l’univers des jeux Web3.

Larry Nolan
Larry Nolan
Passionné des cryptos et de la blockchain depuis 2015, je me suis spécialisé dans ce domaine pour avoir un avenir qui me correspond. J'aime écrire des articles pour faire partager ma passion et mes connaissances. J'espère vous apporter ce qui vous manque dans votre crypto vie.

Autres Articles

spot_img
4,317SuiveursSuivre

Derniers Articles