spot_img

La tokenization en 2024

On parle de tokenization à tous les niveaux

En 2024 et au-delà, la tokenisation des actifs devrait connaître une expansion significative avec une adoption croissante tant dans le secteur privé qu’au niveau gouvernemental. Notamment en Asie où les gouvernements prennent l’initiative d’exploiter cette technologie pour le bien public.

Durant l’hiver crypto de 2018-2019, le monde financier était marqué par un scepticisme et une réticence généralisés à s’engager directement dans les cryptomonnaies, principalement en raison de leur nature volatile et des incertitudes réglementaires. Toutefois, à l’approche de 2024, un changement d’attitude est perceptible. La tokenisation commence à être perçue comme une option viable, non seulement par les entreprises privées mais aussi par les gouvernements et les organismes de réglementation. Ces derniers explorent les avantages de la technologie blockchain pour l’amélioration de la liquidité, la propriété fractionnée et l’accessibilité mondiale, tout en minimisant l’exposition à la volatilité des crypto-monnaies.

Cette évolution s’accompagne d’une pression croissante sur les gouvernements pour qu’ils adaptent leurs réglementations afin de tirer pleinement parti des avantages de la blockchain.

Les biens réels numérisés

D’ici 2030, la tokenisation des actifs réels est prévue pour constituer un marché de plusieurs milliards de dollars. Des acteurs financiers majeurs ont déjà commencé à intégrer des actifs de valeur tels que les métaux précieux, l’art et l’immobilier dans la blockchain. Ces actifs tokenisés offrent une stabilité et une résilience en période de turbulences du marché, attirant ainsi l’intérêt des investisseurs soucieux de protéger leurs portefeuilles.

L’adoption de la tokenisation ne se limite pas aux écosystèmes privés. Les institutions financières traditionnelles s’intéressent de plus en plus à l’utilisation de ces instruments financiers tokenisés dans des cadres financiers institutionnels décentralisés. Beaucoup choisissent d’utiliser des blockchains publiques, témoignant d’une confiance accrue dans la sécurité et le potentiel de ces réseaux décentralisés.

Un rapport de Bank of America publié cette année a souligné que la tokenisation d’actifs réels, tels que les matières premières, les devises et les actions, est un facteur clé de l’adoption des actifs numériques. Les analystes ont souligné que la tokenisation pourrait transformer la manière dont la valeur est transférée, réglée et stockée dans divers secteurs.

Cathy Norton
Cathy Norton
Je baigne dans les cryptos depuis 2012. C'est un domaine qui me passionne. Et comme tout passionné, j'aime transmettre mon savoir qui grandit jour après jour. Un domaine infini qui se renouvelle sans cesse. C'est ça qui est passionnant.

Autres Articles

spot_img
2,743SuiveursSuivre

Derniers Articles