spot_img

Algorand va piloter un projet pour l’ONU

Un projet pour vaincre la pauvreté

Les Nations Unies (ONU) ont annoncé leur projet d’équiper 22’000 de leurs employés de compétences en technologie blockchain et Web3. Cette initiative est une proposition du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), une entité de l’ONU dédiée à l’élimination de la pauvreté et à la promotion du développement économique et humain.

Le PNUD, en collaboration avec la Fondation Algorand, envisage de lancer une académie blockchain en 2024. L’objectif est de fournir aux pays en développement des compétences numériques avancées pour réduire l’écart économique avec les nations développées. Le plan initial comprend la formation de 22’000 employés du PNUD répartis dans 170 pays sur la technologie blockchain avant le déploiement global de l’académie.

Algorand pilotera le projet

Cette collaboration entre le PNUD et Algorand vise à doter l’agence des Nations Unies des outils nécessaires pour explorer des applications innovantes de la blockchain, contribuant ainsi à atteindre ses objectifs de développement durable dans les pays en voie de développement. Algorand offrira des conférences enregistrées et des ateliers interactifs sur des sujets comme les identités numériques, la tokenisation d’actifs réels et les applications financières.

Les experts soulignent l’évolution des réglementations sur les actifs numériques et la technologie blockchain comme une motivation pour le PNUD à former ses employés, citant notamment la législation de l’Union européenne sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA) et le cadre juridique de Hong Kong.

La blockchain pour faciliter la coordination des missions

L’ONU avait déjà expérimenté l’intégration de la blockchain dans ses opérations humanitaires via son Programme alimentaire mondial (PAM). Houman Haddad, responsable des technologies émergentes au PAM, a indiqué que l’utilisation de registres privés facilite la coordination des opérations de diverses agences humanitaires, assurant des résultats plus justes.

Selon Haddad, la blockchain peut aider le PAM à protéger les données des réfugiés, éviter les doubles aides et authentifier les identités de manière transparente. « En mettant les personnes que nous aidons au cœur de nos efforts et en ayant une vision claire de qui reçoit quelle aide, nous pouvons mieux coordonner cette assistance pour assurer des résultats plus équitables et simplifier le processus pour ceux qui dépendent de cette aide », a-t-il expliqué.

Larry Nolan
Larry Nolan
Passionné des cryptos et de la blockchain depuis 2015, je me suis spécialisé dans ce domaine pour avoir un avenir qui me correspond. J'aime écrire des articles pour faire partager ma passion et mes connaissances. J'espère vous apporter ce qui vous manque dans votre crypto vie.

Autres Articles

spot_img
4,317SuiveursSuivre

Derniers Articles