Le Pakistan refuse la crypto mais adopte l’IA

Le Pakistan et l’industrie de l’intelligence artificielle

Le ministère des technologies de l’information et des télécommunications a lancé cette semaine la politique nationale en matière d’intelligence artificielle, détaillant les plans du gouvernement pour favoriser son adoption dans le pays. L’objectif est d’établir un écosystème d’intelligence hybride pour une utilisation équitable, responsable et transparente de l’IA.

Dans le cadre de son pilier de sensibilisation à cette nouvelle technologie, le Pakistan souhaite former un million de diplômés en informatique, nouveaux et existants, à des compétences appliquées à l’IA à fort impact. Il entend employer au moins 10’000 formateurs pour atteindre ses objectifs d’ici 2027. Il prévoit également de lancer le Fonds national pour l’intelligence artificielle pour la formation en cours d’emploi et les bourses d’études en IA dans ses universités.

Un réseau de centres d’excellence

Ce pays d’Asie du Sud est le dernier en date à s’intéresser à l’IA alors que cette technologie se répand dans le monde entier et que son adoption augmente. Avec près de 250 millions d’habitants, le Pakistan est le cinquième pays le plus peuplé du monde. Cependant, il ne figure pas parmi les 40 premières économies et se situe en dessous d’autres pays de la région, notamment les Philippines, Singapour, la Thaïlande et l’Indonésie.

Le président Arif Alvi estime que le Pakistan peut combler ses lacunes économiques et devancer ses pairs grâce à l’IA. S’exprimant lors d’un événement consacré à l’IA en mars, il a déclaré que la technologie permettrait de dynamiser l’économie pakistanaise en difficulté.

Fake news et IA

Ce mois-ci, l’ancien Premier ministre Imran Khan a partagé la photo d’une femme défiant la police anti-émeute, la décrivant comme l’incarnation de la vraie liberté. La photo a été largement partagée sur les médias sociaux en soutien au leader populaire, qui a été arrêté pour une série de chefs d’accusation. Cependant, quelques jours plus tard, la chaîne de télévision française France24 a découvert que la photo avait été générée par l’IA.

Le Pakistan rejoint la liste croissante des pays qui investissent dans l’IA après que ChatGPT a vulgarisé la technologie et attiré des millions d’utilisateurs depuis son lancement en novembre dernier. L’Italie a récemment annoncé qu’elle mettait de côté 33 millions de dollars pour les travailleurs qui, selon elle, perdront leur emploi à cause de l’automatisation de l’IA et pour permettre aux chômeurs d’acquérir des compétences en matière d’IA.

Le Pakistan dit non aux cryptomonnaies

Le Pakistan a pris position contre les monnaies numériques alors qu’il investit dans l’IA. Les crypto-monnaies ne seront jamais légalisées au Pakistan a déclaré Aisha Ghaus Pasha, la ministre des Finances, devant une commission parlementaire. Selon des rapports locaux, le ministère a déjà ordonné à la Banque d’État du Pakistan (SBP) et au ministère des Technologies de l’information de commencer à travailler sur un projet de loi pour une interdiction générale des monnaies numériques.

Larry Nolan
Larry Nolan
Passionné des cryptos et de la blockchain depuis 2015, je me suis spécialisé dans ce domaine pour avoir un avenir qui me correspond. J'aime écrire des articles pour faire partager ma passion et mes connaissances. J'espère vous apporter ce qui vous manque dans votre crypto vie.

Autres Articles

spot_img
4,317SuiveursSuivre

Derniers Articles