L’airdrop de ZKsync est maintenu le 17 juin

ZKsync Token Airdrop confronté aux défis des robots

ZK Nation a révélé que les largages de jetons ZKsync 2024 feront face à des obstacles majeurs en raison de la présence de millions de robots utilisés par des fermes industrielles avancées. Malgré ces défis, le lancement du largage de jetons ZKsync est prévu pour le 17 juin.

Les robots impliqués imitent presque parfaitement le comportement des utilisateurs réels, rendant les airdrops traditionnels inefficaces pour la construction de communautés durables. ZK Nation, tout en reconnaissant les failles dans la conception de leur largage de jetons ZKsync, juge que les compromis réalisés sont justifiés. Ils affirment que le largage profitera à des centaines de milliers de personnes, créant des opportunités significatives pour beaucoup.

ZK Nation a été critiqué concernant l’attribution des jetons ZKsync. Après plusieurs jours de vérification des données, ils n’ont trouvé aucun problème majeur mais ont admis que leur communication sur les détails du largage n’était pas assez claire.

Distribution de 3.675 milliards de jetons ZK

La semaine prochaine, l’association ZKsync débutera la distribution de 3.675 milliards de jetons ZK aux premiers utilisateurs et adoptants du réseau. Ce largage représente 17.5% du total de 21 milliards de jetons ZK et commencera le 17 juin. Les utilisateurs auront jusqu’au 3 janvier 2025 pour réclamer leurs jetons. Les contributeurs pouvant commencer à les réclamer à partir du 24 juin.

Contrecoup sur les problèmes de marques et de communication

L’allocation communautaire restante sera distribuée progressivement à travers des initiatives écosystémiques gérées par la Fondation ZKsync et le processus de gouvernance de ZK Nation pour soutenir l’écosystème grandissant à mesure que de nouveaux utilisateurs rejoignent. ZKsync Era, comme d’autres réseaux de couche 2, se positionne comme une solution rapide et économique pour les transactions sur Ethereum.

L’annonce du largage coïncide avec la controverse entourant Matter Labs, la société derrière ZKsync, pour avoir tenté de déposer la marque ZK, un terme lié à la cryptographie à connaissance nulle. Face aux critiques, Matter Labs a retiré la demande de marque, initialement destinée à protéger les utilisateurs de toute confusion avec d’autres projets et tickers de jetons portant le même nom.

Roger Blonnay
Roger Blonnay
J'ai bourlingué à travers le monde comme journaliste itinérant. J'ai surtout écris des actualités commerciales et financières avant de plonger dans la cryptosphère en 2016. Ma passion, c'est l'investissement. Mais je m'intéresse également à la compréhension de la crypto du point de vue des finances personnelles et de ses fondamentaux.

Autres Articles

spot_img
4,317SuiveursSuivre

Derniers Articles